Facultés universitaires Saint-Louis
 
 

| version anglaise |

DROI1134 - Séminaire d'histoire du moyen âge • [A. • 30 Th.]
   
Professeur : Desmette Philippe
Objectifs de l'activité : La finalité est quadruple :
o initier les étudiants à la démarche scientifique et à la rédaction d'un travail universitaire, par l'examen d'un cas concret choisi dans le champ des sciences historiques. Les étudiants devront être capables de faire preuve de rigueur et de précision dans la formulation des questions, dans la recherche et la critique de l'information, et dans l'exposé des résultats;
o amener les étudiants à une réflexion sur une question de portée générale, basée notamment sur l'étude de la norme (élaboration, application,¿) et des rapports entre différentes forces constitutives de l'Etat (politique, Eglise, sujets) ;
o favoriser l'établissement de parallèles entre situations du passé et phénomènes contemporains afin de dégager une bonne compréhension de ces derniers ;
o familiariser les étudiants avec une période de l'histoire choisie pour son intérêt.

Prérequis : Culture générale de base acquise en humanité, spécialement dans les domaines historiques et linguistique. Notions de néerlandais (passif). Mise en ¿uvre, au second semestre, des acquis des cours magistraux .
Contenu de l'activité : La sorcellerie à l'époque moderne

Le séminaire d'histoire (Ancien Régime) sera consacré à la sorcellerie aux temps modernes (1500-1700) et plus spécifiquement dans les anciens Pays-Bas et la principauté de Liège, c'est-à-dire pour l'essentiel la Belgique actuelle. Des centaines de personnes, principalement des femmes, furent en effet poursuivies - et parfois mises à mort - durant cette période pour avoir entretenu un « commerce » avec le diable. Ce phénomène relève à la fois de l'histoire religieuse, de l'histoire sociale, mais aussi de l'histoire du droit.

Dans ce dernier domaine, le thème peut être abordé selon de nombreux angles. Sous l'angle de la législation (civile et/ou ecclésiastique, contenu,…). Sous l'angle institutionnel (tribunaux compétents, officiers de justice,…). Sous l'angle de la procédure (arrestations, enquêtes,…). Sous l'angle des sanctions, etc.

Concrètement, les étudiants auront à lire une série de documents, articles d'historiens ou sources historiques et à les analyser. Ces lectures donneront lieu d'une part à des travaux écrits (résumés, synthèses, …) à remettre de séance en séance et qui feront l'objet de corrections ; d'autre part à des discussions collectives lors des séances. Au final, chaque étudiant sera amené à rédiger un travail de synthèse sur un sujet précis en lien avec le thème du séminaire.

Outre une première approche de la démarche de recherche en histoire, l'un des principaux objectifs de ce séminaire consistera à initier l'étudiant à l'appropriation de documents scientifiques. C'est-à-dire à comprendre ces documents, mais également à pouvoir en retirer l'essentiel. Il s'agira également d'apprendre à structurer sa pensée et à rédiger des textes conformément aux exigences scientifiques. Enfin, toute analyse historique se doit d'adopter une démarche et une réflexion critique.

Méthodes d'enseignement : Premier semestre
o Exposés introductifs concernant l'organisation et les finalités du séminaire, ainsi qu'une présentation générale du thème de l'année et du contexte dans lequel il se situe.
o Exercices préparatoires à la rédaction du travail final, comprenant une initiation à la recherche bibliographique et à l'heuristique, la rédaction de notices biographiques, l'élaboration d'un apparat critique, des commentaires de textes, etc.).
Second semestre
o Chaque étudiant aura à traiter un aspect particulier du thème général. Pour ce faire, il appliquera les techniques apprises au cours du premier semestre et utilisera les outils élaborés dans ce cadre (fiches bibliographiques, notices biographiques,...).
o Chaque étudiant rédigera un travail écrit d'une quinzaine de pages sur le sujet qui lui aura été confié.
o Préalablement à la remise du travail écrit, l'étudiant réalisera un exposé oral en présence de l'enseignant et des autres participants au séminaire. Une discussion suivra.
Les étudiants recevront lors de la première séance un dossier comprenant une présentation du séminaire, une bibliographie de départ, des textes qui seront analysés au cours des séances d'exercices, des informations relatives à la rédaction d'un travail scientifique,...


Méthodes d'évaluation : Certains exercices préparatoires du premier semestre feront l'objet d'une cotation. L'ensemble de ces cotes représentera 1/4 de la note finale.
L'exposé oral et la participation active aux séances, ainsi qu'aux discussions faisant suite aux exposés oraux seront cotés à raison d'1/4 de la note finale.
Le travail écrit, en ce compris la structure, l'argumentation développée, la maîtrise des données, l'esprit critique, mais également l'apparat critique, représentera la 1/2 de la note finale.

ECTS :
première année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-néerlandais 4 crédits ECTS
première année du programme de bachelier en droit : Base 4 crédits ECTS
première année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-anglais 4 crédits ECTS