Facultés universitaires Saint-Louis
 
 

| version anglaise |

DROI1315 - Droit naturel • [2 Q. • 30 Th.]
   
Professeurs : Gerard Philippe ,Ost François
Objectifs de l'activité : Au terme de cet enseignement, l'étudiant devrait être parvenu à une maîtrise de la spécificité du droit naturel, à la fois quant à la nature du questionnement éthique qu'il adresse au droit, et quant au contenu des principales réponses qu'il y apporte. Plus largement, il s'agit d'accoutumer les étudiants à l'idée que la légitimité des solutions juridiques reste toujours redevable d'un jugement éthique. Dans cet esprit, il s'agit de mettre en place les éléments critiques nécessaires pour être en mesure de discuter nombre de questions juridiques contemporaines à fort contenu axiologique, en se gardant autant du conformisme intellectuel (dogmatisme juridique, alignement idéologique) que du subjectivisme et de l'irrationalité.
Prérequis : Pas de prérequis particulier, si ce n'est la formation juridique et critique acquise au cours des trois premiers semestres de la candidature.

Contenu de l'activité : On pourrait consacrer tout le cours (et 30 heures n'y suffiraient pas) à une "histoire des idées" relative au droit naturel, en passant en revue le contenu donné à cette notion d'Aristote à nos jours, en passant par saint Thomas, Hobbes, Kant, Rousseau et bien d'autres. Si le cours suit de temps en temps cette démarche, son ambition est autre : il s'agit d'étudier comment se pose aujourd'hui la question du droit naturel. Aussi, dans une première partie, le cours instruira le "procès du droit naturel" (manière d'étudier ses rapports critiques avec le droit positif et le pouvoir en place). Ensuite, il étudiera plusieurs manières contemporaines de penser la légitimité du droit (légitimation par la cohérence, par la performance, par la discussion rationnelle). Il s'attachera plus particulièrement à discuter la légitimation contractualiste du droit (et ses avatars modernes sous la forme du "tout négociable"), en soulignant ainsi la dialectique de l'autonomie et de l'hétéronomie au fondement du droit.
Sur la base de ce cadre théorique, la seconde partie du cours aborde des questions juridiques d'actualité qui représentent des enjeux éthiques particulièrement importants. Parmi les thèmes susceptibles d'être abordés et auxquels correspondent des textes dans le syllabus, on citera notamment : la désobéissance civile, la réaction des démocraties face aux partis liberticides, le temps et les droits de l'homme, le rapport juridique à la nature et la responsabilité à l'égard des générations futures, la justice médiatique, les enjeux éthico-juridiques de la mondialisation.
Méthodes d'enseignement : Il s'agit d'un cours ex cathedra donné en grand auditoire. Un syllabus est mis à la disposition des étudiants dès le début du cours; il comprend des textes de l'enseignant qui reprennent un certain nombre des chapitres développés au cours.
Méthodes d'évaluation : L'évaluation se fait sous la forme d'un examen oral. Les étudiants ont la faculté de présenter une question personnelle. L'examen comporte généralement trois questions (dont la première est préparée sur place) destinées à mesurer le degré d'appropriation des connaissances par les étudiants, ainsi que la compréhension des problématiques étudiées. Sera notamment testée la capacité de mobiliser les analyses présentées au cours pour éclairer des questions d'éthique juridique qui se posent aujourd'hui.
ECTS :
troisième année du programme de bachelier en droit : Base 3 crédits ECTS
troisième année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-néerlandais 3 crédits ECTS
programme de bachelier en droit pour porteur d'un titre de bachelier : Sciences politiques 3 crédits ECTS
troisième année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-néerlandais, 3e langue : anglais 3 crédits ECTS
troisième année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-anglais, 3e langue : néerlandais 3 crédits ECTS
deuxième année du programme de bachelier en philosophie : Option multivariée 3 crédits ECTS
deuxième année du programme de bachelier en philosophie : Information et communication 3 crédits ECTS
deuxième année du programme de bachelier en philosophie : Science des religions 3 crédits ECTS
programme de bachelier en droit pour porteur d'un titre de bachelier : Ingénieur de gestion 3 crédits ECTS
troisième année du programme de bachelier en droit : Bilingue français-anglais 3 crédits ECTS
deuxième année du programme de bachelier en philosophie : Etudes européennes 3 crédits ECTS
deuxième année du programme de bachelier en philosophie : Langues et littératures romanes 3 crédits ECTS
programme de bachelier en droit pour porteur d'un titre de bachelier : Sciences économiques et de gestion 3 crédits ECTS